Prix Suisse de la recherche en éducation

Prix

But

Le Prix suisse de la recherche en éducation est décerné tous les deux ans dans le but de récompenser un excellent projet de recherche innovant du domaine de la recherche en éducation qui apporte une contribution notable au pilotage du système éducatif suisse. Le montant du prix varie entre 10 000 et 25 000 francs. Le prix s’adresse aux chercheuses et chercheurs travaillant en Suisse dans le domaine de la recherche en éducation. Sont autorisés à être présentés pour candidature, tous les travaux empiriques récents publiés dans une revue scientifique.

Le Prix Suisse de la recherche en éducation est décerné par le Comité de coordination Monitorage de l'éducation sur proposition d'un jury international. Le Comité de coordination Monitorage de l'éducation est l'organe commun à la Confédération et aux cantons chargé de la réalisation du suivi de l'éducation. Le Comité de coordination est également responsable des missions de l’ancienne Conférence suisse de coordination pour la recherche en éducation (CORECHED). Le CSRE organise la mise en œuvre du prix sur mandat du Comité de coordination.

Jury du prix

Les membres du jury du prix scientifique sont:

Prof. Dr. Cordula Artelt, Université de Bamberg, Allemagne

Prof. Dr. Marc Demeuse, Université de Mons, Belgique

Prof. Dr. Dominique Joye, Université de Lausanne, Suisse

Prof. Dr. Olaf Köller, IPN Kiel, Allemagne

Prof. Dr. Katharina Spiess, DIW Berlin, Allemagne

Prix suisse de la recherche en éducation 2019

Le Prix suisse de la recherche en éducation 2019 est décerné à Benedetto Lepori, Andrea Bonaccorsi et Marco Seeber pour un projet sur l’internationalisation des hautes écoles.
Ce prix, octroyé par la Confédération et les cantons, est décerné cette année au Prof. Benedetto Lepori de l’université de la Suisse italienne, ainsi qu’au Prof. Marco Seeber, de l’université d’Agder (Norvège) et au Prof. Andrea Bonaccorsi, de l’université de Pise (Italie).
Le travail primé étudie la concurrence entre les hautes écoles européennes pour attirer des chercheuses et chercheurs qualifiés, et montre que les caractéristiques d’un pays, telles que sa puissance économique ou son système scientifique, pèsent plus lourd en termes d’attractivité que les caractéristiques d’une haute école en particulier. Le prix sera remis aujourd'hui lors d'une cérémonie à Berne en présence du ministre de l'éducation Guy Parmelin et de la présidente de la CDIP Silvia Steiner.

Lien : Communiqués de presse (PDF)
Lien : Article primé publié dans la revue Research Policy